Se faire assister lors d’un entretien informel – C’est important !

Julien

Un entretien informel avec son employeur peut être une source de stress pour certains salariés. Pourtant, il est possible de se faire assister pendant ce type de rencontre afin de mieux défendre ses droits et préparer sa stratégie face à l’employeur. Dans cet article, nous verrons quels sont les avantages de se faire assister lors d’un entretien informel et comment procéder pour trouver la meilleure personne qui puisse vous soutenir dans cette démarche.

 

Les différents types d’entretiens informels

Il existe plusieurs situations où un salarié peut avoir à s’entretenir avec son employeur de manière informelle :

  • Entretien préalable à un licenciement : Il s’agit d’une rencontre entre le salarié et l’employeur au cours de laquelle l’employeur expose les motifs du licenciement envisagé et recueille les explications du salarié. Cet entretien n’est pas obligatoire, mais il est souvent organisé par l’employeur en cas de conflit ou de problème avec un membre du personnel.
  • Entretien dans le cadre d’une procédure disciplinaire : Cette réunion permet à l’employeur d’informer le salarié des faits qui lui sont reprochés et de lui donner la possibilité de présenter sa défense. L’entretien disciplinaire peut aboutir à une sanction allant du simple avertissement à la mise à pied.
  • Entretien informel en cas de harcèlement ou de mauvais comportement : L’employeur peut convoquer le salarié pour évoquer des faits de harcèlement ou un comportement inapproprié au sein de l’entreprise.

 

Pourquoi se faire assister lors d’un entretien informel ?

Se faire assister lors d’un entretien informel présente plusieurs avantages pour le salarié :

  1. Bénéficier d’appui et de soutien moral : La présence d’une tierce personne permet de rassurer le salarié, surtout s’il traverse une période difficile ou si les relations avec l’employeur sont tendues. L’assistant(e) peut agir comme un médiateur, et apporter un éclairage différent sur la situation.
  2. Être mieux préparé : En ayant un(e) représentant(e) à ses côtés, le salarié pourra préparer l’entretien de manière optimale et anticiper les questions qui pourront être posées par l’employeur. Cela évite de désorienter, voire déstabiliser, lors ces rencontres souvent éprouvantes.
  3. Faire valoir ses droits : Un salarié connaît rarement toutes les subtilités du droit du travail. Se faire accompagner par un(e) expert(e) permet de rétablir l’équilibre entre l’employeur et son personnel, et de s’assurer que les parties respectent leurs obligations légales.
À lire aussi :   Le travail à domicile emballage : une opportunité pour compléter ses revenus

 

Qui peut vous assister lors d’un entretien informel ?

Les salariés ont plusieurs options pour choisir une personne qui les accompagnera dans cette démarche :

 

Un représentant du personnel

Les membres élus du comité social et économique (CSE), ou du comité d’entreprise (CE) peuvent être sollicités pour accompagner un salarié lors d’un entretien. En général, ils connaissent bien la législation du travail et sont aptes à défendre les intérêts des employés face aux employeurs. Ils jouiront également d’une expérience certaine en matière de négociation.

 

Un délégué syndical

Si l’entreprise dispose d’un délégué syndical, le salarié peut lui demander de l’assister durant son entrevue avec l’employeur. Ce représentant est réputé pour sa connaissance des règles et des pratiques en vigueur dans ce domaine, y compris le droit de grève et les revendications sociales au sein de l’organisation.

 

Un conseiller juridique

L’assistance d’un avocat spécialisé en droit du travail ou d’un conseiller du salarié peut s’avérer utile, notamment si la situation est complexe, ou que des sanctions potentielles sont évoquées.

 

Comment se faire assister lors d’un entretien informel ?

Une fois la personne choisie pour vous assister, il convient d’informer l’employeur de votre souhait d’être accompagné lors de l’entretien informel. Vous pouvez le faire en lui envoyant une lettre ou un courriel, en précisant la date, l’heure et le lieu de la réunion, ainsi que les coordonnées de votre accompagnateur(trice).

Durant l’entretien, votre assistant(e) pourra vous guider sur les questions à poser, vous aider à préparer vos arguments, et éventuellement intervenir pour clarifier certains points du droit du travail. Discutez avec lui/elle des éléments qui vous inquiètent avant la rencontre, afin d’être prêt(e) le jour J.

À lire aussi :   Formation aux techniques industrielles à Toulon : l'axiome pour bien gérer ses compétences

 

Être bien organisé pour un entretien informel

Pour maximiser vos chances de succès lors de cet entretien, n’oubliez pas :

  • De recueillir tous les documents pertinents (contrat de travail, fiches de paie, avenants, etc.) et de les apporter le jour de la rencontre.
  • D’établir une liste des faits et des preuves à présenter à l’employeur lors de l’entretien.
  • De vous familiariser avec vos droits et obligations comme salarié, notamment en ce qui concerne les procédures disciplinaires et le licenciement.
  • De rester calme et serein(e), même si l’entretien prend une tournure difficile. Gardez en tête que cette rencontre est avant tout une occasion de dialogue et de résolution de conflits.

 

N’oubliez pas qu’un entretien informel n’est pas une fin en soi, et que la meilleure stratégie est d’anticiper les problèmes et de travailler en étroite collaboration avec votre assistant(e) pour résoudre les difficultés qui peuvent survenir dans le cadre du travail.

Laisser un commentaire