Mon employeur recrute pour le poste que j’occupe : que faire ?

Julien

Dans certaines situations, un salarié peut découvrir que son employeur cherche à recruter une personne pour le poste qu’il occupe actuellement. Cela peut être source d’inquiétude et de stress, surtout si l’on ne connaît pas ses droits dans ce cadre. Quelles sont les actions possibles et comment réagir face à cette annonce ?

 

Première étape : comprendre la situation

Certains indices peuvent signaler une telle situation : un message sur l’intranet de l’entreprise mentionnant le recrutement pour votre poste, une annonce en ligne correspondant à vos missions ou encore des rumeurs circulant parmi vos collègues. Si tel est le cas, il est essentiel d’en avoir le cœur net afin de mieux appréhender la suite des événements.

 

Entamer le dialogue avec l’employeur

La première chose à faire est de demander des explications auprès de votre supérieur hiérarchique ou au service des ressources humaines. L’entretien doit se dérouler dans un esprit constructif et calme, sans agressivité. Vous pouvez exprimer vos interrogations et solliciter des réponses claires concernant la démarche de votre employeur. Il peut s’agir d’un malentendu, d’une erreur ou d’une modification de votre contrat qui pourrait vous être favorable (par exemple, un passage de CDD à CDI).

 

Les différents scénarios envisageables

En fonction de la réponse obtenue de votre employeur, plusieurs cas de figure peuvent se présenter :

 

Un changement de poste au sein de l’entreprise

Il est possible que votre entreprise prévoie une réorganisation interne et souhaite vous proposer un autre emploi dans un secteur différent. Dans ce cas, étudier les conditions du nouvel emploi proposé (salaire, horaires, lieu de travail) avant d’accepter ou refuser cette offre.

À lire aussi :   Les avantages de posséder une voiture de société

 

Une fin de contrat à prévoir

Si l’embauche d’un nouveau collaborateur correspond à un non-renouvellement de votre contrat (CDD notamment), votre employeur doit respecter certaines obligations légales telles que :

  • Respecter le délai de prévenance pour vous informer de la fin de votre contrat;
  • Verser une indemnité compensatrice de préavis si celui-ci n’est pas effectué ;
  • Ne pas vous licencier sans motif réel et sérieux.

 

L’injonction de changement

Dans certains cas, pour éviter des tensions au sein de l’entreprise ou simplement pour assurer sa croissance, l’employeur peut décider de remplacer un salarié par un successeur jugé plus compétent ou dont les compétences correspondent davantage aux besoins de l’entreprise. Si la modification de votre situation entraîne une rupture abusive du contrat de travail, vous pouvez alors saisir le conseil de prud’hommes afin de défendre vos droits.

 

La démission volontaire

Si la finalité de ce recrutement est de vous inciter à démissionner, sachez qu’il est possible d’exiger un licenciement. Ainsi, l’employeur devra évoquer un motif précis permettant de justifier cette rupture du contrat de travail et verser les indemnités correspondantes.

 

Les recours possibles pour le salarié

Dans tous les scénarios évoqués ci-dessus, il est important de connaître vos droits et les voies de recours qui s’offrent à vous :

 

Le conseil de prud’hommes

Cette juridiction spécifique est compétente pour trancher les litiges individuels entre employeurs et salariés dans le cadre du contrat de travail. Si vous estimez que votre situation constitue une injustice ou un manquement aux obligations légales, consultez un avocat spécialisé en droit du travail ou un consultant (e) afin de vous faire assister dans vos démarches.

À lire aussi :   Se faire assister lors d'un entretien informel - C'est important !

 

La recherche d’un nouvel emploi

Rapprochez-vous également des organismes publics tels que Pôle Emploi pour bénéficier d’aide et conseils sur la recherche d’un nouvel emploi. De plus, renseignez-vous sur les dispositifs de formation professionnelle existants pour améliorer vos compétences et augmenter vos chances de trouver un poste adapté à vos aspirations.

 

La négociation avec l’employeur

En fonction de votre ancienneté, de vos compétences et du contexte actuel du marché de l’emploi, vous pourriez être en mesure de négocier une compensation financière ou encore un reclassement professionnel au sein de votre entreprise. Sollicitez un entretien avec votre supérieur hiérarchique pour évoquer ces options et trouver un accord.

 

Si vous constatez que votre employeur recrute pour le poste que vous occupez actuellement, il est primordial d’échanger directement avec lui afin de comprendre les raisons de ce changement et d’étudier les différentes options qui s’offrent à vous. Pensez à vous tenir informé(e) de vos droits et des aides possibles en matière d’emploi pour surmonter cette période délicate.

Laisser un commentaire